Skip to main content

Lampe anti-moustique : pourquoi et comment l’utiliser ?

Une lampe anti-moustique attire par l’émission de lumière ultra-violette les insectes et les tue par une décharge électrique ou en les gardant captifs. Selon leur puissance, son action couvre une superficie plus ou moins grande mais la plupart ont une action à 3 à 4 mètres de distance. Les lampes anti-moustiques ont un fonctionnement silencieux et ne dégagent pas de produits toxiques.

Lampe UV

La lampe à ultra-violet attire les moustiques – mais aussi les mouches et autres insectes volant – par son rayonnement lumineux jusqu’à ce qu’ils entrent en contact avec une résistance électrique. Celle-ci va délivrer une décharge mortelle, tuant l’insecte instantanément.

Il existe des modèles portables qui fonctionnent sur batterie ou par cellule photovoltaïque. Ces modèles nomades peuvent être employés en camping et durant les pique-niques.

Consultez offre

Lampe photocatalytique

Ce type de lampe produit simultanément des rayons ultraviolets et du dioxyde de carbone. Ce dernier gaz renforce l’attractivité de la lampe vis-à-vis des moustiques. Les insectes piqueurs sont attirés par la lampe puis aspiré et gardés captifs par celle-ci. 

Avantages

Les lampes ne diffusent pas des substances toxiques dans l’air contrairement aux prises anti-moustiques qui diffusent des insecticides. 

Elles peuvent constituer un appoint intéressant à d’autres techniques de lutte contre les moustiques. De plus elles sont particulièrement actives contre les mouches, autre insecte posant des problèmes en été à l’intérieur des maisons. 

Inconvénients

Les rayons ultra-violets attirent la plupart des insectes. Tous peuvent être tués par ce dispositif. Même des espèces utiles comme les abeilles domestiques. C’est particulièrement vrai lorsque les lampes anti-moustiques sont placées à l’extérieur. Il faut donc disposer une lampe anti-moustique à un endroit peu ou pas fréquentés pour les pollinisateurs.

Les moustiques sont davantage attirés par le dioxyde de carbone que dégagent leurs hôtes, que par les rayons UV émis par leurs ampoules. En présence des deux stimulus les moustiques se déplaceront plutôt vers les personnes qui dégagent du CO2 par leur respiration que vers les rayons UV des lampes. Ainsi, il est parfois conseillé de laisser la lampe agir seule dans une pièce inoccupée pour traiter cette zone. 

Autres pièges à moustiques

La lutte contre les moustiques demandent d’employer parfois plusieurs dispositifs. Chacun présente un intérêt particulier dans un contexte donné. Voici d’autres outils intéressants :