Categories
Uncategorized

Le Moustique tigre à Toulon Hyères et dans le Var

Le moustique tigre (Aedes albopictus) est présent dans le département du Var depuis 2007. Cet insecte d’Asie du sud-est s’est parfaitement acclimaté au climat varois. On particulièrement actif dans la zone de Toulon et de Hyères-les-Palmiers où il est l’un des moustiques les plus communs.

Le moustique tigre est arrivé par l’Italie et à coloniser le sud-est de la France en débutant en 2004 par la région niçoise. Il a ensuite continuer sa progression par la Corse et les départements voisins, dont le Var. Le moustique tigre arrivera à Toulon et à Hyères aidé par les transports routiers. Sa petite taille en fait un passager qui passe inaperçu.

moustique tigre à La Londe à proximité de Hyères
Le moustique tigre est une espèces très communes à Toulon et à Hyères (Var).

Pourquoi le moustique tigre se plaît-il dans le Var ?

Le moustique tigre est une espèce qui apprécie les milieux urbains. Les régions littorales du Var et en particulier les zones de Toulon à Hyères ou de Fréjus et Saint-Raphäel lui sont favorables. Il y trouve aussi bien des endroits pour y pondre ses oeufs, les gîtes larvaires, que ces hôtes de prédilection, les êtres humains.

Le moustique tigre affectionne les petits volumes d’eau stagnantes pour pondre ses oeufs. Les larves peuvent se développer dans les soucoupes placées sous les pots de fleur et d’autres réservoirs placés dans les jardin comme des arrosoirs ou des cuves qui récupèrent l’eau de pluie. D’éventuelles gouttières pas suffisamment entretenues peuvent constituer des gîtes larvaires adaptés.

Les densités de population sont assez fortes avec pour Hyères-les-Palmiers quelques 430 habitant par kilomètre carré. Ces zones urbanisés parsemées de jardins privatifs et de parcs publics sont parfaitement adaptées. La douceur du climat lui permet d’être actif durant une grande partie de l’année.

Que reproche t-on au moustique tigre ?

Comme chez toutes les espèces de moustique c’est la femelle qui pique. Elle a besoin de se nourrir de sang d’un vertébré pour assurer le développement de ses oeufs. Le mâle est totalement inoffensif et ne viendra pas vous déranger.

Les piqûres du moustique tigre peuvent provoquer des démangeaisons. Il serait plus urticant que les autres espèces. Mais cela est affaire de sensibilité car nous ne réagissons pas tous de la même façon. Mais le vrai danger ne se trouve pas là.

Le moustique tigre est un insecte vecteur qui connu pour être capable de transmettre une trentaine de maladies à l’être humain. En France, c’est trois virus qui ont été inoculés par cet insecte. La dengue et le chikungunya en 2010. Et le virus Zika en 2019.

Et c’est à Hyères-les-Palmiers que le premier cas autochtone d’infection au virus Zika a été diagnostiqué en octobre 2019.

Si ces maladies virales – des arboviroses – sont généralement bénignes et guérissent après quelques jours ou semaines, il existe des évolutions moins favorables. Et les autorités sanitaires sont donc attentives et réactives lorsque de nouveaux cas – autochtones ou importés – font leur apparition.

Le climat varois est chaud durant une partie de l’année. Ces températures hautes sont favorables à la multiplication des virus au sein même des moustiques. Le Var est donc une zone qui fait l’objet de toutes les attentions des autorités sanitaires.

Quels sont les bons réflexes ?

L’invasion du moustique tigre a été fulgurante. En 2019, il était présent dans la moitié de la France. Son adaptabilité lui permet de survivre dans des régions aux hivers plus froids que ceux du sud-est de la France. Les scientifiques pensent qu’il est aidé dans sa progression par le réchauffement climatique. Mais aussi par les transports de marchandises et de personnes.

Il est donc illusoire de souhaiter repousser le moustique tigre hors du Var. Il faut donc s’habituer à vivre avec mais aussi à se prémunir de ses piqûres. Car maintenant celles-ci peuvent transmettre des maladies même dans nos régions.

Attaquez vous aux gîtes larvaires !

Pour lutter contre le moustique tigre il est nécessaire de trouver les gîtes larvaires et de les supprimer. Vous pouvez remplir les soucoupes placées sous les pots de fleurs de sable. Faites de même des endroits de votre jardin qui reçoivent des flaques d’eau persistantes. Il faut aussi supprimer de son jardin les encombrants qui peuvent recueillir de l’eau de pluie ou d’arrosage. Pensez à couvrir les fûts et conteneur recevant l’eau de pluie et entretenez vos gouttières.

Les moustique tigre est un insecte peu mobile. Arrivé à l’âge adulte il ne s’éloigne que quelques dizaines de mètres de l’endroit qui l’a vu naître. Si vous avez des moustiques tigres autour de vous ouvrez l’oeil et cherchez où se cachent les larves.

Capturez les imagos

Le moustique tigre à Toulon et à Hyères est un insecte que l’on pourra piéger. Les moustiques adultes, que l’on nomme aussi imagos, sont attirés par des substances diffusées par leur hôte. Il est intéressant de prévoir dans une stratégie de lutte la capture des femelles. Ceci permet d’éviter des piqûres mais aussi de limiter les pontes dans l’environnement.

Potentiellement une femelle moustique tigre est capable de pondre plus de 2000 oeufs. C’est dans des conditions optimales autant d’insectes qui à leur tout se reproduiront.

Des dispositifs diffusant du dioxyde de carbone et des phéromones d’attraction sont disponibles à l’achat pour les particuliers. Ces pièges à moustiques doivent être installé à l’extérieur de l’habitation. S’ils sont bien placé, ils peuvent capturer beaucoup de moustiques et assainir la zone.

Ces pièges à moustiques attirent les femelles à la recherche de leur hôte dans un rayon de plusieurs dizaines de mètres. Mais leur action est sélective et ils sont sans danger pour les insectes pollinisateurs comme les abeilles et les papillons.

Les municipalités du Var et notamment Hyères-les-Palmiers se sont équipées de bornes de capture de moustiques. Elles fonctionnent sur le même principe que les pièges à gaz carbonique et à phéromones. Elles sont placées sur l’espace public. La municipalité de Hyères-les-Palmiers en a installée 157 durant l’année 2019.

borne anti-moustiques de la marque Qista
Une borne anti-moustiques de la marque Qista ici installée dans la zone des salins de Hyères-les-Palmiers (département du Var). Crédit photographique Qista.

Ces bornes anti-moustiques sont fabriquées par la marque Qista. Il existe des modèles pour les particuliers et d’autres pour les professionnels. Ces dernières sont adaptées aux zones accessibles au public.

Protégez votre peau des piqûres

Si la base de la lutte contre ces insectes invasifs est de supprimer les points d’eau, il n’empêche que certains d’entre eux sont hors d’accès. Notamment s’ils se trouvent dans le voisinage.

Vous devrez alors utiliser les moyens pour vous protéger des piqûres. Durant vos déplacements dans des zonez infestées il est nécessaire de porter des vêtements couvrants et amples. Car les moustiques sont capables de piquer au travers des tissus pour atteindre vos capillaires sanguins.

Durant votre sommeil protégez-vous sous une moustiquaire. C’est un système très efficace qui permet de dormir sans se faire piquer et déranger par des moustiques.

Pour en apprendre davantage

Le site de l’agence régionale de santé de Provence-Alpes-Côte-d’Azur – l’ARS PACA – vous tient informé des mesures prises contre le moustique tigre à Toulon, Hyères et partout dans la région PACA.

Doctissimo rassemble également les informations importantes sur les piqûres de moustique tigre et leurs conséquences.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le moustique tigre consulter notre page sur la biologie de cette espèce.

Et bien entendu toujours sur notre site internet vous pouvez consulter des informations détaillées sur les espèces de moustiques présentes en France métropolitaine et outre-mer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *