Categories
Moustique tigre

Moustique tigre à Nice et Alpes-Maritimes

Le moustique tigre (Aedes albopictus) a été détecté la première fois en France en 2004. Plus précisément dans la région de Nice dans le département des Alpes-Maritimes. Cette espèce invasive peut transmettre plusieurs maladies virales à l’Homme : le chikungunya, le virus Zika et la dengue.

Le moustique tigre à Nice et les Alpes-Maritimes est présent sur ce département depuis 2004. Nommé des entomologiste Aedes albopictus, il est arrivé dans cette région de France depuis l’Italie. Il était jusqu’alors absent de France métropolitaine. Cet insecte, vecteur de maladies parfois graves, est originaire du sud-est asiatique. Cette espèce de moustique est particulièrement invasive et s’est adaptée sans peine au climat niçois. Le département des Alpes-Maritimes est le point de départ d’une extension régionale puis nationale.

ville de nice dans les Alpes Maritimes touchée par le moustique tigre
La ville de Nice et sa région des Alpes-Maritimes sont concernées par le moustique tigre depuis 2004. Source : pxhere.com

Les maladies dues au moustique tigre à Nice

Comme pour toutes les espèces de moustique, c’est la femelle qui pique l’hôte. Les moustiques ont des préférences variées en fonction de leur espèce. Il s’agit toujours d’un vertébré : reptile, batracien, oiseau ou mammifère. Mais le moustique tigre a une nette préférence pour le sang de l’être humain. Et il cible ses attaques sur notre espèce dans 70 à 90 % des cas. Mais on sait qu’il est aussi capable de se nourrir du sang d’autres animaux comme celui des poules ou des chiens par exemple. Il est donc apte à survivre sans la présence de l’être humain.

Maladies autochtones et maladies importées

La plupart des cas de maladies transmises par le moustique tigre et diagnostiqués dans les Alpes-Maritimes sont importés. C’est-à-dire que les personnes ont été infectées par la maladies durant un séjour à l’étranger. Il s’agit généralement de personnes revenant de l’île de la Réunion, de l’île Maurice, des Comores ou de pays du sud-est asiatique.

Mais des cas autochtones de maladies transmises à des personnes n’ayant pas voyagé à l’étranger se sont produites dans le sud-est de la France. Depuis son arrivé dans les Alpes-Maritimes le moustique tigre est responsable de l’inoculation de deux maladies :

En date de 2019 aucun cas d’infection autochtone par le virus Zika n’a été identifié sur le département des Alpes-Maritimes. Mais une surveillance sanitaire est mis en place par les autorités.

On parle de cas autochtone quand une personne a contracté la maladie sur le territoire national et n’a pas voyagé en zone contaminée dans les 15 jours précédant l’apparition des symptômes.

ARS de la région PACA

Ces premiers cas de maladies autochtones transmises par les moustiques dans les Alpes-Maritimes remontent à 2010. C’est pour cela que les autorités sont vigilantes et conduisent des opérations de démoustication lorsque des cas de dengue ou de chikungunya ont lieu.

Le moustique tigre peut-il transmettre toutes les maladies infectieuses ?

Pour que le moustique tigre puisse transmettre un virus à un être humain, il faut qu’il est préalablement piqué une personne malade. Le virus va alors soit être digéré et détruit, soit s’il est adapté va infecter le moustique. Cette incubation dans l’insecte demande plusieurs jours.

Ce type dernier de virus va ensuite se localiser vers les glandes salivaires de l’insecte. Ainsi lorsque le moustique va injecter de la salive à l’hôte qu’il pique, il va également lui inoculer le virus.

Un moustique n’est pas capable de transmettre n’importe quelle maladie. Il doit être “compétent” c’est-à-dire avoir la capacité d’être vecteur. Ainsi il n’y a aucun risque de transmission de VIH (Virus de SIDA) par la piqûre d’un moustique. Ce dernier virus est totalement détruit lors de la digestion du sang.

Comment reconnaître cet insecte ?

Le moustique tigre peut être distingué des autres espèces de moustique par les caractéristiques suivantes :

  • Des pattes noires ponctuées de blanc,
  • Une ligne blanche qui court sur son thorax, c’est-à-dire son dos,
  • Une paire d’ailes noires.
Moustique tigre à Nice dans les Alpes Maritimes
Le moustique tigre est un insecte de petite taille qui se caractérise par des ailes noires, des pattes noires et blanches et une ligne blanche le long de son thorax noir. Source : pxhere.com

Il est toutefois difficile de l’identifié notamment en vol. Et sa petite taille ne permet pas de l’observer lorsqu’il est en mouvement. Son vol est généralement silencieux et ses piqûres sont la plupart indolores.

Contrairement à la plupart des espèces de moustique, il est particulièrement actif en journée.

Comment combattre le moustique tigre à Nice ?

Le moustique tigre s’est particulièrement adapté au climat de la région de Nice. Les hivers y sont doux et le gel y est rare. Il peut trouver de nombreux endroits pour y pondre ses oeufs et être actif durant plusieurs mois chaque année. Les scientifiques le considèrent comme parfaitement implanté. Et s’il va être nécessaire d’apprendre à vivre avec lui, ce n’est pas une raison pour ne pas combattre le moustique tigre.

En utilisant des pièges contre les moustiques

Il existe plusieurs méthodes de lutte contre les moustiques. L’une des plus abouties est de mettre en place des pièges pour capturer les femelles qui recherchent une personne à piquer. Ces pièges diffusent des substances attractives comme le gaz carbonique et de l’acide lactique. Les moustiques se dirigent vers leur hôte en suivant le dégagement de ces substances odorantes. Les pièges à moustique sont conçus pour fonctionner à l’extérieur et trouveront leur place dans les jardins.

Un dispositif intéressant a été mis en place par un médecin spécialiste de cet insecte travaillant à l’hôpital de l’Archet. Une ceinture anti-moustique entoure cet établissement de santé. Elle est constituée de pièges à phéromones et à gaz carbonique. Cette ceinture a pour but de capturer tous les moustiques qui la traversent. Ainsi l’hôpital se trouvant au centre de la ceinture devient un espace sans aucun moustique. Certains patients traités pour des maladies graves sont particulièrement sensibles aux infections. On comprend qu’il est très important pour les médecins de protéger ces malades des infections que pourraient transmettre les moustiques.

Vous pouvez vous aussi employer des pièges à phéromones et à gaz carbonique qui fonctionnent sur le même principe que ceux mis en place autour de l’hôpital de l’Archet.

En se protégeant contre les piqûres

Bien entendu, il est aussi important de se protéger des piqûres. Porter des vêtements longs est une habitudes à prendre. Mais il est également avantageux de mettre en place aux fenêtres de son habitation et au dessus de son lit des moustiquaires. Les moustiques tigres étant actifs durant la journée pensez à vous protéger durant l’heure de la sieste. La moustiquaire imprégnée est souvent conseillée car elle contient une substance insecticide qui tue les moustiques venant à s’y poser.

En éliminant les lieux de ponte

Les autorités sanitaires encouragent chacun d’entre nous à agir sur son espace privé. En effet, dans le département des Alpes-Maritimes, 80 % des gites larvaires sont présents sur des propriétés privées. Combattre le moustique tigre est une action citoyenne.

Il faut donc que chacun pense à éliminer les eaux résiduelles que l’on trouve sous les pots de fleurs, les jouets pour enfant restés à l’extérieur. Et tous les réceptacles pouvant garder de l’eau, même en très faible quantité.

Les dessous des pots de fleurs peuvent s’ils ne sont pas vidés, être rempli de sable que l’on maintiendra humide. Les larves ne peuvent se développer que dans un volume d’eau libre.

Les gouttières qui sont mal entretenues peuvent aussi garder de l’eau stagnante dans laquelle les femelles viendront pondre.

Comment en apprendre plus sur cet insecte nuisible ?

Mieux connaître le moustique tigre et ses habitudes est important pour mieux s’en protéger, mais aussi pour mettre en place un plan de lutte efficace.

Consultez notre page consacrée au moustique tigre si vous souhaitez connaître l’essentiel de la biologie du Aedes albopictus.

Le site de l’Agence régionale de santé diffuse également des informations sur les maladies transmises par le moustique tigre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *