Skip to main content

La fièvre de la Ross River

La fièvre de la Ross River est un virus qui peut être transmis par les moustiques à l’Homme. Elle est endémique en Océanie et en particulier à la Papouasie et à l’Australie. Le réservoir naturel du virus est constitué principalement par des espèces de wallabies et de kangourous. Des cas chez l’Homme ont été signalés en Nouvelle-Calédonie, aux Îles Salomon, aux Îles Fidji et dans d’autres archipels de l’ouest de l’Océan Pacifique.

On nomme également la fièvre de la Ross River, la polyarthrite épidémique ou simplement fièvre de la rivière Ross. Ce virus provoque une maladie semblable en plusieurs points avec le Chikungunya. Si elle touche surtout des animaux sauvage, elle peut durant des épidémies importantes toucher de nombreuses personnes en Australie.

Les infections se produisent sporadiquement en Australie, y compris dans l’état de Victoria.

LE VIDAL

La Ross River en Australie

La rivière Ross est un cours d’eau du Queensland au nord-est de l’Australie. C’est dans sa région qu’un virus qui porte son nom a été découvert.

Le virus a été découvert dans la région de la rivière Ross au Queensland (Australie). La première épidémie a été signalée au début du 20 ème siècle en Australie. Avec l’île de Papouasie, il s’agit de la zone d’endémie du virus. En Australie, plus 70% des cas chez l’Homme se retrouvent dans l’est du pays. C’est à dire la partie au climat de moins aride où les moustiques sont les plus nombreux.

Mais on retrouve ce virus dans d’autres régions d’Océanie. Ainsi des épidémies sont survenues dans les archipels suivants durant les années 1979 et 1980 :

  • Nouvelle-Calédonie
  • Îles Fidji
  • Samoa
  • Îles Cook

L’un des moustiques vecteurs a été retrouvé en Nouvelle-Zélande mais jusqu’à maintenant aucun cas n’a été déclaré dans ce pays. Des mesures de démoustication ayant été prise afin de stopper la prolifération de l’insecte.

carte endémie virus de la Ross River

Le virus de la Ross River en endémique d’Australie et de l’île de Papouasie. Mais il a aussi été responsable d’épidémies dans plusieurs archipels d’Océanie.

Comment se propage la maladie ?

Le principal vecteur en Australie est le moustique Aedes vigilax. Cet insecte piqueur est proche parent du moustique tigre que l’on rencontre maintenant dans de nombreux pays dont la France. Le moustique tigre appartient également au genre Aedes.

D’autres espèces de moustique sont des vecteurs de ce virus. Les virologues citent souvent Aedes camptorhyncus, Aedes polynesiensis et Culex annulirostris. Mais au total plus de 40 espèces seraient compétentes pour transmettre cette maladie !

La maladie touche principalement les wallabies et les kangourous. Les chevaux, les chauves-souris géantes et d’autres mammifères sont aussi des hôtes de ce virus.

Dans le cas qui concerne l’Homme, les moustiques piquent des animaux, s’infecte puis transmettent le virus aux humains qu’ils viendront par la suite piquer.

On observe aussi durant les épidémies les plus importantes un cycle entre l’Homme et le moustique ne faisant pas intervenir un autre mammifère.

Enfin signalons que comme beaucoup de maladies virales, une transmission par voie sanguine est possible. Celle-ci à déjà eu lieu suite à une transfusion.

Chaque année en Australie, cette polyarthrite épidémique est contractée par 4000 à 7000 personnes.

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

L’incubation chez l’Homme dure entre trois et 21 jours. Mais il existe également des formes asymptomatiques. Dans ce cas la personne ne manifeste pas les signes cliniques que nous allons passer en revue.

Avec le Chikungunya, le virus de la rivière Ross est l’un des rares à provoquer des atteintes articulaires et des douleurs vives dans les articulations : coudes, genoux, poignets,…

D’autres signes apparaissent. Notamment des céphalées, de la fièvre et l’apparition d’éruptions cutanées souvent localisées sur la poitrine du malade.

Cette maladie est généralement sans gravité mais quelques cas d’encéphalites mortelles ont été reportés.

Comment diagnostiquer cette maladie ?

Les symptômes ne permettent pas toujours d’identifier une infection virale. Il est alors nécessaire de procéder à des analyses sanguines et de faire une recherche dans le sérum des anticorps.

Comment lutter contre la fièvre de la rivière Ross ?

Si vous devez vous rendre en Australie et pratiquer des activités d’extérieurs, nous vous recommandons d’utiliser des répulsifs et de porter des vêtements adaptés. Préférez les vêtements de couleur claire et suffisamment couvrant. Durant son sommeil il est conseillé de se protéger par une moustiquaire.

Quelles sont les autres maladies transmises par les moustiques ?

Les moustiques sont responsables de la transmission de nombreuses maladies dont certaines peuvent être graves. Même en France métropolitaine les moustiques présentent un danger. Consultez notre page présentant les principales maladies transmissent pas les moustiques.

Maladies présentes en France métropolitaine

Maladies présentes en outre-mer

Autres maladies moins fréquentes

  • L’encéphalite de Murray Valley
  • Le virus de la forêt de Semliki
  • L’encéphalite de Saint-Louis
  • L’encéphalite de La Crosse