Skip to main content

Le chikungunya

Le chikungunya est une maladie virale transmises par les piqûres des moustiques. On la retrouve principalement en Afrique et en Asie mais touche aussi le continent américain et l’Océanie. Mais des cas autochtones ont été recensés dans le sud de la France, là où s’est fortement implanté le moustique tigre. Si cette maladie est généralement bénigne, elle peut parfois évoluer vers des formes invalidantes. 

Le chikungunya – nommé en abregé chik – profite de l’extension rapide de son vecteur, le moustique tigre, pour coloniser de nouveaux territoires. Principalement des situés en zone intertropicale. Mais aussi en régions tempérées chaudes comme le pourtour méditerranéen. Il a dernièrement atteint le continent américain et les Antilles. Mais il a également fait son apparition en Europe avec des premiers cas autochtones. Le chikungunya est une maladie à déclaration obligatoire.

Les premiers cas autochtones dans le Sud de la France ont été recensés en 2010.

INSTITUT PASTEUR

Comment se propage cette maladie ?

En Afrique, ce virus se maintient au sein d’un cycle faisant intervenir les moustiques et les singes. Et les épidémie sont localisée et généralement rurales. En Asie, le virus ne circule qu’au sein de la population humaine. Et il est principalement présent dans les milieux urbains.

Répartition du Chikungunya autochtone dans la monde en mai 2018

Les pays qui connaissent en mai 2018 des cas de chikungunya autochtones sont coloriés en vert foncé. Source Wikipedia.

Des moustiques du genre Aedes dont le moustique tigre sont responsable de la transmission à l’Homme du virus. Ce dernier moustique est le vecteur en France métropolitaine. En Polynésie française, en Nouvelle-Calédonie, dans les Antilles et en Guyanes c’est l’espèce Aedes aegypti qui répand la maladie dans la population humaine.

Comme pour la dengue et la fièvre jaune, le moustique femelle doit préalablement piquer une personne malade et se nourrir de son sang avant de pouvoir contaminer d’autres individus.

Quels sont les symptômes du chikungunya ?

Le nom chikungunya est dérivé d’une expression du langage parlé par les Makondé, un peuple originaire du sud-est de l’Afrique. Ce nom signifie “qui marche courbé en avant”. Ceci évoque la posture adoptée par les malades victimes de fortes douleurs articulaires.

Les fortes douleurs articulaires aux poignets, dans les doigts, les chevilles et les pieds sont caractéristiques du chikungunya. On note aussi des maux de tête, de la fièvre, des douleurs musculaires et une éruption cutanée. Mais on a aussi reporté des forme neurologiques graves. Elles atteignent en particulier les nouveaux-nés et les personnes âgées.

Après la guérison, des douleurs articulaires peuvent perdurer plusieurs semaines à plusieurs mois. Mais dans certains cas d’infection aiguë ces douleurs persistent plusieurs années.

Comment établie t-on le diagnostic ?

Le dépistage de l’infection se fait par recherche des anticorps dans le sang du malade. Il est également possible de détecter les gènes du virus par PCR.

Quel est le traitement de cette maladie ?

Il n’existe actuellement aucun vaccin pour se protéger de l’infection. Et les traitements visent tous à atténuer les symptômes chez le malade et notamment les fortes douleurs.

Nous vous rappelons qu’en cas de symptômes inquiétants vous devez consulter un médecin. Ainsi, en aucun cas ce site ou un autre ne pourra vous aider à mettre en place un traitement.

Comment lutter contre la progression de cette maladie ?

Comme pour toutes les maladies transmises par les moustiques, il est essentiel de s’attaquer au vecteur. Les moustiques adultes doivent être écartés (moustiquaires, répulsifs) ou détruits. Mais il est également essentiel de trouver et de se débarrasser des gîtes potentiels où les femelles moustiques vont pondre. Le moustique tigre est capable de pondre dans de petits volumes. Par exemple des soucoupes placées sous des pots de fleurs ou des réserves d’eau gardées dans des pneus usagés.

Le chikungunya en France

Le premier cas de chikungunya autochtone a été déclaré en septembre 2010 dans le département du Var, au sud-est de la France. Puis d’autres cas ont par la suite été reporté à Montpellier. Les départements du sud-est de la France présentent des conditions favorables pour une endémie de cette maladie. Notamment par l’implantation d’une forte population du moustique tigre.

Les autorités française surveillent l’expansion de la maladie sur la métropole. De plus l’infection par le virus du chikungunya est une maladie à déclaration obligatoire.

Quelles sont les autres maladies transmises par les moustiques ?

Les moustiques transmettent à l’Homme de nombreuses maladies. Si vous souhaitez en apprendre davantage consultez notre page présentant les principales maladies dues aux piqûres de moustiques.

Maladies présentes en France métropolitaine

Autres maladies présentes en outre-mer

A cette liste s’ajoutent les maladies présentes en France métropolitaine mentionnées ci-dessus.