Skip to main content

Maladies transmises aux animaux

Les animaux de compagnie mais aussi les animaux sauvages sont également touchés par des maladies transmises par les moustiques : filaires, leishmaniose, fièvre du Nil occidental, myxomatose,… Beaucoup sont mortelles si elles ne sont pas traitées à temps. Des méthodes préventives permettent de protéger vos animaux.

Maladies touchant les chiens et les chats

Dirofilariose

Agent responsable et maladie

Cette maladie est provoquée par des vers connus sous le nom de Dirofilaria immitis. Cette pathologie est également nommée maladie des vers du coeur. Il s’agit d’une maladie cardiaque d’origine parasitaire que l’on rencontre dans de nombreuses régions du monde. Elle touche surtout les chiens, mais les chats peuvent également être concernés. Des cas chez l’Homme sont connus mais sont beaucoup plus rares.

On retrouve ce parasite dans les régions tropicales en premier lieu, mais aussi dans les régions tempérées. En France, la région méditerranéenne est la principale concernée. Les vers adultes se développent dans le coeurs et les artères pulmonaires.

Vecteur

Les moustiques du genre Culex mais aussi le moustique tigre peuvent transmettre des microlarves aux animaux. Le moustique n’est pas un simple vecteur. Il est aussi un hôte intermédiaire chez lequel, les larves des filaires vont poursuivre leur développement, passant par plusieurs stades consécutifs.

Curieusement, le moustique n’inocule pas les microlarves par injection de sa salive comme c’est le cas pour la plupart des agents pathogènes viraux et parasitaires. En fait, la microlarve sort de la trompe du moustique, “tombe” sur la peau de l’animal, puis passe à travers celle-ci pour rejoindre le système lymphatique.

Pour qu’un moustique soit porteur de ce parasite il doit avoir en premier lieu piquer un animal malade dont le sang contient des microfilaires. Puis après quelques semaines de développement dans l’insecte, ces larves du vers vont pouvoir passer chez l’animal pour poursuivre leur développement et devenir après quelques mois des vers adultes pouvant se reproduire.

Précaution et traitement

Il existe des traitements médicamenteux curatif pour détruire les vers. Toutefois, la mort des vers dans l’organisme de l’animal n’est pas sans risque. Il peut y avoir des thromboses qui peuvent aboutir sur la mort.

Des traitements préventifs peuvent aussi être prescrits par votre vétérinaire et mises en place. Ils se présentent sous différentes formes : comprimés, pipettes ou en injection. La prise de ce médicament protège l’animal pendant un mois.

Comme toujours la prévention passe aussi par la prudence, en évitant de promener l’animal dans des zones marécageuses en soirée ou la nuit lorsque les moustiques sont les plus actifs.

Vous pouvez aussi lutter contre les moustiques autour et à l’intérieur de votre habitation.

Leishmaniose

Agent responsable et maladie

Maladie provoquée par des protozoaires du genre Leishmania. Il existe plusieurs espèces de leishmanies. En France, l’espèce responsable est Leishmania infantum.

Cette maladie touche principalement le chien, mais des cas chez les chats sont reportés. L’humain peut aussi être contaminé.

Vecteur

phlébotomes

Phlébotomes femelle se nourrissant de sang.

Il s’agit d’un insecte proche parent du moustique, le phlébotome. En France, il en existe plusieurs espèces. Elles sont surtout présentes dans le sud du pays et en bordure de la mer Méditerranée. On retrouve aussi ces insectes dans certaines zones du sud de l’Allemagne et en Suisse. Leur progression en dehors de la région méditerranéenne et vers le nord est favorisée par le réchauffement climatique. Mais aussi par les moyens de transport qui permettent aux phlébotomes de coloniser d’autres régions.

Comme pour les moustiques, c’est la femelle qui va se nourrir de sang sur un animal. Les phlébotomes sont peu sélectifs et piquent aussi bien des êtres humains que des animaux.

Le cycle de vie de cet insecte n’est pas totalement connu. Les larves se développent dans le sol et non pas dans l’eau comme chez les moustiques. La présence de matières fécales de lapins ou de rongeurs semble nécessaire.

Cet insecte est nocturne. La journée il demeure dissimulé dans la végétation, sous les abris et bâtiments d’élevage. Il a besoin de conditions de températures précisent. Il est donc incapable de résister à des hivers froids.

Chez le chien, la transmission entre mère et jeunes est possible durant la gestation.

Précaution et traitement

Chez les animaux, la lutte préventive contre la leishmaniose se concentre sur  :

  • le traitement par insecticide pour protéger les animaux des piqûres.
  • la vaccination conseillée en région d’endémie de la maladie.

Malheureusement, il n’existe pas de traitement curatif efficace chez le chien. Les traitements visent à améliorer l’état de santé de l’animal sans qu’il soit possible de faire disparaître les parasites responsables.

Maladies touchant les chevaux

Fièvre du Nil occidental

Agent responsable et maladie

Cette maladie est provoquée par un virus.

Précaution et traitement

Complément d’information

Maladies touchant les lapins

Myxomatose

Agent responsable et maladie

Précaution et traitement

Complément d’information

Maladies touchant les oiseaux

Paludisme aviaire

Agent responsable et maladie

Le paludisme aviaire est provoqué par un parasite unicellulaire nommé Plasmodium relictum.

Précaution et traitement

Complément d’information

Consultez notre article au sujet du paludisme aviaire chez les manchots captifs.

Fièvre du Nil occidental

Agent responsable et maladie

Cette maladie est provoquée par un virus.

Précaution et traitement

Complément d’information

Comment lutter contre ces maladies et protéger vos animaux ?

Les traitements préventifs et les traitements curatifs sont variés en fonction des espèces animales. Certaines maladies graves ne peuvent pas être traitées efficacement et il faudra alors se concentrer sur la prévention.

Notons que même si les cas sont rares, l’Homme peut contracter certaines de ces maladies. Il faut donc prendre le problème des moustiques au sérieux et mettre en place une lutte efficace pour se protéger des piqûres et détruire les moustiques et leurs larves.