Skip to main content

Simulie, peu connue mais très génante

La simulie est un insecte dont seule la femelle se nourrit de sang. Présents en fortes populations à proximité des cours d’eau ils provoquent des nuisances et représentent parfois un danger pour l’Homme et les animaux. Les piqûres peuvent transmettre des maladies et causer de vives réactions allergiques.

Les simulies appartiennent pour la plupart au genre Simulium. Et comme les moustiques elles sont membres de la famille des Diptères. Elles sont de petites tailles et ne dépassent généralement pas 3 à 4 millimètres de longueur. Elles sont présentent dans le monde entier depuis les régions équatoriale aux toundras polaires. Seuls certaines îles très isolées et le coeur des déserts leur échappent.

La simulie est un petit insecte dont la femelle est hématophage.

La simulie est un insecte de quelques millimètres de longueur. Seule la femelle est hématophage. Source Wikipedia.

Quels sont les comportements de ces insectes ?

L’alimentation de la simulie

L’alimentation des adultes se tourne vers le nectar des fleurs pour couvrir leurs besoins énergétiques. Mais les femelles ont besoin de s’alimenter de sang pour développer leurs oeufs. Certaines espèces se tournent vers les oiseaux. D’autres sont spécialisées sur les mammifères. Enfin quelques unes sont indifférentes.

Comme les moustiques les simulies injectent un anticoagulant afin de faciliter la prise du sang sur leur hôte. C’est cet anticoagulant qui est responsable des réactions locales parfois importantes.

Les simulies peuvent aussi attaquer les êtres humains et sont alors à l’origine de piqûres douloureuses qui aboutissent à des démangeaisons et parfois à des réactions locales fortes. En France métropolitaine, les personnes les plus susceptibles d’être attaquées par les promeneurs, les agriculteurs et les pêcheurs.

Cycle de vie des simulies

Dans les régions tempérées, on compte une seule génération par an. En régions tropicales plusieurs générations se succèdent au cours d’une année. Dans tous les cas sur les trois stades de développement de l’insectes, les trois premiers se déroulent dans l’eau. Seuls les adultes vivent en dehors de l’eau. Le maintien des simulies est donc lié à la présence de cours d’eau et elles préfèrent généralement les ruisseaux et rivières dont le courant est fort.

L’oeuf

Les oeufs sont pondus par groupe de 200 à 300 à proximité directe de l’eau ou bien dans l’eau. Les femelles recherchent des cours d’eau avec suffisamment de brassage pour poudre leurs oeufs.

Les femelles de certaines espèces s’immergent jusqu’à 15 ou 20 centimètres de profondeur pour pondre les oeufs sur des éléments du substrats. L’éclosion des oeufs se fait en quelques jours mais ils peuvent parfois passer l’hiver pour éclore au retour de bonnes conditions climatiques.

La larve

Les larves des simulies se développent dans les cours d’eau généralement à faible profondeur. Elles ont la particularité de pouvoir utiliser l’oxygène dissous dans l’eau pour respirer. En position normale les larves sont ancrées au substrat ou à la végétation par l’extrémité de leur abdomen. Elles se nourrissent de microorganismes

La nymphe

Les nymphes ou pupes sont le dernier stage de développement aquatique. Les nymphes ne se nourrissent pas et elles utilisent les ressources accumulées durant le stage larvaire pour poursuivre leur développement. Après quelques jours l’adulte ailé va en émerger et quitter l’eau.

Les larves de simulies se développent dans l'eau.

Les larves et les nymples (ici visibles) des simulies se développent dans l’eau et se fixent à la végétation aquatique ou aux rochers. Source Flickr.

L’adulte

L’adulte ou imago de simulie est la forme finale du développement de l’insecte. Les adultes vont s’accoupler et se reproduire. Les mâles forment parfois de petites essaims. Mais ils peuvent aussi se poster sur les animaux sur lesquels les femelles vont venir prélever du sang.

Les simulies en France

On retrouve des simulies dans de nombreux régions rurales de France. Elles sont particulièrement présentes en Camarques, où elles sont nommées alambi.

En France, les désagréments produits par les simulies ont lieu surtout au printemps à proximité des cours d’eau de petites à moyennes importances.

Quelles sont les maladies transmises par les simulies ?

Les simulies sont responsables de la transmission de certaines maladies chez l’être humain comme l’onchocercose due à un filaire.

Chez les animaux les simulies également vecteur de maladies. Elles transmettent la myxomatose chez les lapins.

Quels sont les autres dangers des piqûres de Simulie ?

Des attaques massives de simulies peuvent provoquer la mort des animaux attaqués. On a répertorié des faits chez des animaux domestiques en Europe.

La morsure de certaines espèces provoque des réactions allergiques pouvant conduire au choc anaphylactique.

Les simulies sont des mouches hématophages qui attaque les Hommes et les animaux.

Attaque de Simulies dans la région arctique canadienne. Nommées “moutmout”, “black flies” ou “sand-fly” on comprend mieux les désagréments et les dangers provoqués par ces insectes piqueurs. Source Wikipedia.

Comment se protéger de ces insectes ?

Il est recommandé de ne pas rester longtemps dans des zones fréquentées par les simulies. Fuyez dès les premières attaques.

Les professionnels de santé recommandent aux promeneurs d’utiliser des répulsifs et de porter des vêtements suffisamment couvrant. Les simulies semblent attaquer principalement les jambes.

Faites connaissance avec les moustiques de France et bien plus encore !

Visitez notre page qui aborde les moustiques les plus fréquents en France et présente leur diversité, écologie et comportements.