Skip to main content

Détruire les larves de moustique avec des larvicides et des auxiliaires

La lutte contre les moustiques passe souvent par la suppression des points d’eau et des zones marécageuses. Mais il est possible d’utiliser des larvicides et des auxiliaires pour détruire les larves. Vous pouvez alors profiter de vos bassins d’ornement sans craindre les moustiques.

La lutte contre les moustiques se base en partie sur la destruction de leurs larves par des produits larvicides et par l’introduction d’auxiliaires.

Marecage

Les larves de moustiques prolifèrent dans les plans d’eau calmes et riches en matière organique. Source pxhere.

Où se cachent les larves de moustique ?

Deux à trois jours après avoir piqué un hôte le moustique femelle va partir à la recherche d’un plan d’eau afin d’y déposer ses oeufs. Bien que des préférences soient établies en fonction des espèces, il faut reconnaître que les moustiques sont des insectes rustiques et peu exigeants. La qualité de l’eau n’est pas de première importance. Les larves se rencontrent généralement dans des eaux riches en matière organique et parfois même en eau polluée.

L’un des plus tolérants est le moustique tigre, dont les larves trouveront de quoi satisfaire à leurs besoins dans une soucoupes remplies d’eau. Le moustique commun et certaines de ses sous-espèces apprécient les plans d’eau se trouvant à proximité des habitations. Comme par exemple les bassins d’ornement et les piscines peu entretenues. 

Les larves de moustiques étant peu mobiles, les plans d’eau où le courant est trop fort seront évités par les femelles. Au contraire, les simulies – autres insectes piqueurs – les affectionnent particulièrement. On ne trouvera de répit nulle part. 

De quoi se nourrissent les larves de moustique ?

Les larves de moustique s’alimentent de la matière organique en décomposition et des microorganismes qui y prolifèrent. Cette alimentation détritivore font de la larve de moustique un être vivant utile qui contribue au recyclage de la matière organique. De plus, la larve de moustique est comme de nombreux petits invertébrés aquatiques la base de la chaine alimentaire. 

Combien de temps les larves restent-elles dans l’eau ?

Les trois premiers stades de la vie d’un moustique (oeuf, larve et nymphe) se déroulent dans l’eau. Le développement et la croissance de la larve va durer généralement d’une semaine à un mois. Cet écart est fonction de la température de l’eau. Les larves se développeront plus vite dans une eau à 25 °C que dans une eau à 15 °C. Ainsi en été, il faudra renouveler régulièrement les traitements afin d’être certain de “briser” le cycle du moustique. 

Comment tuer des larves de moustique sans détruire l’environnement ?

Le paludisme en Europe et dans de nombreuses régions du monde a été enrayé par le drainage des régions marécageuses. Mais il est toutefois possible de lutter contre les larves sans devoir assécher des plans d’eau.

Il est difficile de tuer les larves de moustique tout en respectant la faune aquatique et en particulier les invertébrés et autres insectes utiles. De tels traitements peuvent perturber la chaine alimentaire et les conséquences sur les animaux ne permettent pas d’utiliser ces produits dans des zones sensibles.

De plus, les produits chimiques dissous dans l’eau sont une source de pollution supplémentaire dont l’environnement peut bien se passer. Les produits larvicides et les prédateurs naturels des moustiques peuvent vous aider dans votre combat. 

 

larve d'anophèle

Larve d’anophèle, un moustique vecteur du paludisme. Source pxhere.

Les produits larvicides

Ces préparations sont soit des insecticides, soit des microorganismes ou leurs dérivés comme des toxines bactériennes. Leur spécificité vis-à-vis des larves de moustiques ne sont pas les mêmes. Certaines substances ont un spectre beaucoup pour larve pour être employé sur de grandes surfaces. Consultez notre page consacrée à ces produits.

Les auxiliaires et autres prédateurs

Les plans d’eau permanent recèlent naturellement des prédateurs des moustiques. Cela est moins vrai pour les marres temporaires et les flaques qui n’existent que pendant quelques jours ou semaines. Dans ces milieux aquatiques éphémères, les prédateurs naturels des moustiques ne s’implanteront pas. Et dans tous les cas ne survivrons pas à l’assèchement. Faites connaissance avec les prédateurs des larves de moustiques.“

Autres principes de lutte

Détruire les larves se trouvant dans votre jardin est une bonne chose. Mais en zone infestée, les moustiques adultes peuvent venir de votre voisinage. Vous aurez sans doute intérêt à compléter votre arsenal avec d’autres moyens de lutte :